NA LIBANDA
en quelques mots…

Congo rdc – guadeloupe – martinique

Avec le soutien de l’Institut français et de l’Agence Française de Développement dans le cadre du programme « Accès Culture ».
Un projet soutenu par les DAC de Martinique et de Guadeloupe, par la Région Guadeloupe et le Conseil départemental de la Guadeloupe

NA LIBANDA en RDC, LAKOU aux Antilles ouvre sur un projet pilote
aux Antilles françaises et au Congo RDC. Ensemble nous ancrons une réflexion sur le terrain
quant aux politiques publiques de la Culture et l’art dans l’espace publique.

C’est au cœur d’un réel social étendu au monde que se situe ce projet. A travers des expériences artistiques transversales, immersives et cognitives, les artistes questionnent l’art comme tout à la fois un espace de contestation, de lien social et de création poétique. Les artistes dans ce dialogue sud/sud traversent des histoires individuelles et collectives ouvrant sur une approche inclusive de l’art et de la Culture.

 NA LIBANDA/ LAKOU renvoie à ces espaces dits de l’ultra périphérie, en marge, en disparition… Toutefois, ici, par l’acte des créateurs-trices NA LIBANDA/ LAKOU vient signifier l’éclosion d’émergences, de nouveaux centres, de nouveaux lieux où il s’agit de faire acte au monde.

Ce projet rassemble des plasticien.ne.s, des architectes, des designers, des chercheur.e.s, des galeries, des musées et s’articule autour des publics.

Une partie du programme est orienté du cycle 1 au cycle 4, l’autre s’adresse aux lycées et université pour ce qui est du volet pédagogique. Dans le volet « Art et société » nous nous attachons à travailler dans les quartiers éloignés des centres culturels en y interrogeant les pratiques culturelles locales aux regards du travail développé par les artistes en résidence alternativement au Congo RDC et aux Antilles

Par ailleurs, en animant ce projet sur l’ensemble de ces trois territoires nous valorisons une approche du tourisme culturel et mémoriel, en activant des actions de coopération entre acteurs culturels de Guadeloupe, Martinique et d’Afrique. Par là même nous apportons une réflexion sur le tourisme lent et sur les industries culturelles et créatives avec un pôle très axé sur la Recherche et les expériences de terrain.

Kin’ArtStudio

KINSHASA

Vitshois MWILAMBWE BONDO vit et travaille à Kinshasa. Après l’Académie des Beaux- Arts de Kinshasa et l’École des Arts Décoratifs de Strasbourg, il conclut sa formation à la Rijksakademie d’Amsterdam. Mêlant peinture et collages, le travail de l’artiste comporte de multiples identités fracturées, des géographies variées, de nombreux points de conflit et des calendriers anachroniques. Cette multiplicité́ agit comme la somme des mouvements d’une entité́ formelle qui peut voyager sans frontière à travers les différentes écritures de son oeuvre. En expérimentant la nature hybride de son art, il est à la recherche d’une nouvelle identité́ nomade.

Cette même identité qui le conduit à aller au-delà de sa propre pratique plastique, pour inscrire une véritable mise en mouvement culturelle. Pour les artistes, pour les publics qui sont au cœur des dispositifs qu’il interroge.  Il fonde le Kin’ArtStudio comme lieu vivant de la création, comme lieu vibrant de l’émotion artistique. Aujourd’hui c’est un projet réel qui se développe au cœur des territoires congolais et se prépare à lancer en 2021 la seconde édition de sa biennale d’art contemporain intitulé « Le Souffle des ancêtres » (projet Young Congo).

La participation des citoyens est pour le Kin’ArtStudio est un enjeu démocratique primordial, car il permet l’expression citoyenne, la valorisation des publics, de la population, des artistes, des créateurs et des partenaires associés et l’évolution des pratiques. Les rencontres prévues pour le projet vont dans le sens du soutien à la création, la diffusion, l’éducation artistique et culturelle pour tous, à travers une réflexion sur les industries créatives. Post confinement la terre à grande échelle se questionne sur nos mondes du lendemain. Il s’agit de porter à travers ce dispositif une réflexion sur les nouveaux modes de transmission d’une éducation artistique pour tous. Il s’agit de faire des artistes des acteurs de la transmission, du dialogue avec les publics

Artistik Rézo Caraïbes

GUADELOUPE-MARTINIQUE

Formée en art visuel à l’IRAVM (CAMPUS CARIBÉEN DES ARTS) en Martinique, en Histoire et philosophie de l’art (Paris I, Paris 8), Cynthia PHIBEL est diplômée de l’EAC Paris (MBA, Management de projet culturel).  C’est à la croisée des champs pratiques et théoriques de l’Art et de la Culture qu’elle développé depuis l’an 2000 des projets transdisciplinaires. A la fois artiste, historienne de l’art et activatrice de projet de coopération elle milite pour un développement culturel qui s’ouvre dans une perspective plus immersive.

C’est au cœur de ce questionnement qu’elle crée dès 2014 les prémices de l’Agence d’ingénierie Artistik Rézo Caraïbes : 

ARC, est une agence d’ingénierie en Martinique, et en tant que Réseau s’engage auprès des institutions, des acteurs privés et publics. Il s’agit aussi de créer du lien entre ses membres issus du tissu associatif et de les accompagner à capitaliser de bonnes pratiques. D’où la création de l’association Les Amis de Artistik Rézo Caraïbes qui porte le projet NA LIBANDA, elle développe et soutien une réflexion globale sur les arts et la culture. Avec une gageure centrée sur la pratique, le travail d’équipe et la mise en situation professionnelle : une pédagogie active, un travail de veille constant, la transmission, la formation, l’animation socioculturelle. 

Son cœur de mission : la diffusion, prioritairement en Martinique, en Guadeloupe, dans la Caraïbe, dans les Outremer et à l’international, avec des équipes artistiques professionnelles et associatives implantées en Martinique, Guadeloupe, Guyane…

Ses domaines d’intervention : Ingénierie de projets transversaux : Art, Culture, Tourisme, Patrimoine, Community management, Social Media.

Ses 5 axes de travail : le conseil et l’ingénierie, le développement de la diffusion, la coopération, la prospective, la production et la coordination de projets.

Ses outils : le conseil en stratégie, la mise en réseau, le soutien à la mobilité et le développement de la diffusion, la formation, le monde digital.

Les Artistes

Avec Georges-Emmanuel Arnaud, Minia Biabiany, Anaïs C, David Damoison, Serge Diakota Mabilama,
Valérie John, Gwladys Gambie (
Glad Is), Ricardo Ozier-Lafontaine, Aristote Mago,
Vitshois Mwilambwe Bondo, Asia Mireille Nyembo, Bruno Pédurand, Xénio Réjon,
Kelly Sinnapah Mary. Kidjahna Waccus